Partager cette page :

Hubert Curien : un homme « humble » doté d’une « grande exigence intellectuelle »

Article paru sur le site de la Conférence des présidents d'université

Le 6 février 2005, il y a 10 ans, Hubert Curien disparaissait à l’âge de 80 ans. La communauté universitaire rend hommage à celui qui fut deux fois ministre chargé de la Recherche et de la Technologie (1984 - 1986 ; 1988 - 1993).

Le parcours de ce scientifique hors norme est impressionnant : normalien, agrégé de physique, docteur ès-science avec une thèse consacrée à la cristallographie et à la minéralogie, professeur à la faculté des sciences de Paris, directeur scientifique du département de physique du CNRS, puis directeur général du CNRS, délégué général à la recherche scientifique et technique, président du conseil d’administration du Centre national d’études spatiales et président de l’Académie des Sciences.

Jean-Loup Salzmann qui fut son conseiller technique chargé de la biologie, de la médecine et de la culture scientifique et technique au ministère de la recherche de 1988 à 1993, nous  livre les souvenirs de ses cinq ans passés aux côtés d’un homme « humble » doté d’une « grande exigence intellectuelle ».

Lire l'intégralité de l'article sur le site de la Conférence des présidents d'université

Mise à jour le 23 février 2015