Partager cette page :

Sébastien Normand, responsable Bibliothèque

Séjour Erasmus+ du 8 au 11 mai 2017 | Kristianstad University (Suède)

Déborah France Piquet m’a appris qu’il existait chaque année des programmes de formations « clé en main » organisées par différentes Universités en Europe et s’adressant aux différentes catégories de personnels travaillant dans les structures d’enseignement supérieur. Il se trouvait qu’à ce moment (hiver 2016), l’université suédoise de Kristianstaad proposait un « staff training week » en mai 2017 à destination des personnels des bibliothèques, et dont le programme alternait visites, observation, échanges et ateliers de formation / découverte. Cette formule sur 4 jours me convenait tout à fait.

Qu'est-ce qui vous a motivé à participer au programme de mobilité Erasmus+ ? Qu'attendiez-vous de cette expérience ?
J’avais envie de rencontrer des collègues travaillant en bibliothèque afin de pouvoir échanger sur des problématiques communes, les évolutions de la profession, mais aussi sur les expériences innovantes mises en place dans leurs bibliothèques.
Les retours positifs de Solène et Régis m’ont également convaincu de postuler pour pouvoir vivre une expérience qui sort de notre quotidien professionnel. Ajoutons à cela le besoin de renforcer son anglais, le goût du voyage et de l’aventure, et l’excitation de pouvoir sortir pour un temps de sa zone de confort personnel !

Comment vous êtes-vous préparé pour le voyage ?
Mon niveau en anglais est assez basique, mais mon anglais professionnel, lui, était relativement "rouillé". J’ai donc révisé brièvement quelques notions avant ma mobilité, histoire de pouvoir être à l’aise sur le "jargon" professionnel. Sur place, les niveaux sont assez hétérogènes mais au final, chacun arrive à se faire comprendre, et tout le monde est plein de bonne volonté à l’égard des autres.
On nous avait également demandé de préparer une brève présentation à destination des autres membres du groupe, avec nos centres d’intérêts respectifs, pour faciliter les discussions.


Comment s'est passé l'accueil sur place ? Avez-vous rencontré des difficultés culturelles ou linguistiques ?
Le staff training week débutait le lundi, je suis parti la veille au matin (dimanche) pour pouvoir être à l’aise en termes de transports et correspondances. Arrivé en milieu d’après-midi, et après un bref check-in, je suis parti à la découverte de la ville de Kristianstaad (situé près de la côté Sud-Est de la Suède, à 100 kms de Malmö). Notre coordinatrice avait pris la peine de nous faire parvenir un « welcome bag » dans nos hôtels respectifs, comprenant un plan de la ville, ainsi qu’un guide listant les différentes commodités à proximité, très utile pour les personnes souhaitant partir à la découverte des environs.
Le premier jour, nous avons démarré par une séance de présentation des différents membres du groupe (matinée). Nous étions trente-cinq personnels venant d’horizons universitaires européens très variés, certains avait déjà eu l’occasion de multiplier les staff training week, alors que d’autre étaient novices en la matière (moi en l’occurrence). L’ambiance générale était excellente, décontractée.
L’après-midi a été consacré à la visite de l’Université, de son learning center, et de la ville de Kristianstaad. En fin d’après-midi, nous sommes sortis nous ballader avec quelques collègues dans la réserve naturelle qui jouxte la ville.
Le lendemain, des sous-groupes ont été mis en place selon les spécialités professionnelles de chacun (administration, relations internationales et bibliothèque). Nous avons été accueillis par l’équipe du learning center (qui comprenait environ 30 personnels). La formation s’est étalée sur trois jours et a alterné entre discussions, échanges sur des problématiques propres à notre univers professionnel, atelier de découverte et retour d’expérience. Ces derniers se sont révélés particulièrement intéressants. Nos collègues suédois notamment fourmillent d’idées pour mettre en place des actions très diverses qui visent à faciliter la réussite des étudiants, dans et hors les murs du learning center. La politique dynamique partagée par l’équipe et soutenu par la direction laisse une large place à l’expérimentation.
Entre nos séances de formations et d’échanges, nos hôtes nous ont initié à l’art du « Fika » qui est une véritable institution en Suède et fait partie intégrante de l’art de vivre à la sudéoise : il s’agit d’un moment de convivialité partagé entre collègues autour de pâtisseries traditionnelles et d’un bon café bien chaud. Un seul interdit : ne pas parler du travail durant ce moment, et tout le monde se plie à cette règle, les chefs compris !
Le dernier jour, nous avons eu droit en groupe complet à un cours d’initiation à la langue suédoise et à une conférence sur l’histoire de la ville.
Au final, l’accueil de nos hôtes s’est révélé parfait. Toute l’organisation ayant été définie en amont, nous savions précisément à quoi nous en tenir. Je recommande la formule du staff training week pour tous ceux souhaitant effectuer une mobilité Erasmus +, car elle permet d’alterner les moments de formations avec les moments de partage et d’échanges autour des pratiques professionnelles de chacun en plus de l’immersion dans le quotidien de nos collègues


Qu'est-ce que cette expérience vous a apporté professionnellement et humainement ? En quoi vous sera-t-elle utile dans le futur ?

Cette semaine de mobilité m’aura permis de m’immerger dans un nouvel environnement, de développer ma confiance dans ma capacité à échanger en anglais sur des sujets variés. Pour ce qui est de l’appréhension que tout un chacun peut avoir vis-à-vis de son niveau d’anglais, une fois sur place et dans le cœur de l’action, on ne réfléchit plus trop et on se lance.
Les moments d’échanges, de découvertes et parfois les rires avec les différents collègues constituent autant de moments forts de cette expérience.
J’espère pouvoir repartir dans quelques années en postulant à un autre programme Erasmus + !

Thématique(s)
International, Vie des personnels

Mise à jour le 19 janvier 2018