Partager cette page :

Rennes, lauréat de l’appel à projets “Nouveaux cursus à l’université”

le 13 octobre 2017

L’enseignement supérieur rennais propose un modèle innovant pour répondre aux enjeux de la formation tout au long de la vie (FTLV) avec son projet intitulé Ide@l. Celui-ci fait partie des 17 lauréats de la première vague de l'appel à projets « Nouveaux cursus à l’université » du PIA 3, doté d'une enveloppe de 250 M€ sur 10 ans.

PIA_600x400_798731.54.jpg

PIA_600x400_798731.54.jpg

L’ambition du projet est de répondre de façon massive et individualisée à la diversité des profils des apprenants, dans un objectif de réussite, de professionnalisation et d'insertion.
Ide@l est porté par l’Université de Rennes 1, avec ses partenaires du consortium rennais engagé dans la création de l’Université de Rennes (ENSCR, ENS Rennes, INSA Rennes, Sciences Po Rennes, Université Rennes 2). D’autres établissements majeurs du site rennais sont étroitement associés à ce projet (Agrocampus Ouest, CentraleSupélec, CHU Rennes, EHESP, ENSAI).

Des parcours plus flexibles et plus individualisés

En fédérant ainsi les forces pédagogiques à l'échelle d'un site, Ide@l prévoit une architecture de formation rénovée, centrée sur le concept de blocs d'apprentissage. “On souhaite développer des compétences qui répondent mieux aux besoins des entreprises", explique Nathalie Payelle, vice-présidente de la commission formation et vie universitaire du conseil académique de l’Université de Rennes 1 et porteuse du projet. "Avec une architecture de formation rénovée, centrée sur le concept de blocs d'apprentissage, on permet de personnaliser les parcours, et de libérer les rythmes d'apprentissage”. Ces blocs seront disponibles dans une "banque" alimentée par les différents établissements participants. Ils permettront de construire de façon souple et personnalisée des cursus de formation adaptés au projet professionnel des apprenants, dans le cadre de leur orientation professionnelle. La flexibilité du rythme d’apprentissage est au coeur de ce modèle. Pour répondre aux contraintes de l’apprenant, la validation des blocs peut être anticipée (dès le bac -3), accélérée ou étendue. Le projet prévoit également un système d'orientation professionnelle intégré aux formations. Cette orientation prendra la forme de conseils, sur la base d'une expertise humaine, et à partir de traitement de données.

"L'idée est d'avoir une dimension professionnalisante immédiate", explique Nathalie Payelle "en intégrant systématiquement dans les formations l'acquisition de “soft skills” : management, entrepreunariat, pilotage des données, internationalisation - on forme des personnes qui seront amenées à évoluer tout au long de leur carrière". Par ailleurs, la pédagogie privilégiée sera l'apprentissage par la pratique : pôles de simulation pour la santé, ateliers créatifs... Ces orientations sont confortées par l’obtention d’un prix PEPS 2017 (Passion Enseignement et Pédagogie dans leSupérieur) catégorie FTLV pour une formation hybride en santé, et d’un appel à manifestation d’intérêt avec le dispositif SoftSkills camp, visant à renforcer les savoirs comportementaux, les compétences personnelles, humaines et relationnelles des étudiants.

L’objectif est d’avoir, en 2021, 75% de l’offre de 1er cycle et 10% de l’offre master transformée en cursus Ide@l. La dotation allouée pour Ide@l est de 13,53 M€, avec un déploiement prévu sur 10 ans.


La dynamique du projet de création de l’Université de Rennes confortée

Ce projet s’appuie sur la qualité, la diversité et la complémentarité des établissements d’enseignement supérieur rennais en formation et recherche, et leur capacité académique à relever ensemble des défis sociétaux. "Le projet Ide@l s’inscrit dans la dynamique du projet de création de l’Université de Rennes" précise Olivier David, président de l’Université Rennes 2 et coordinateur de la démarche de structuration du site rennais. Les deux universités rennaises et les quatre grandes écoles relevant du MESRI se sont engagées à mettre en place un regroupement territorial cohérent, afin de constituer l'Université de Rennes, une grande université de recherche et de formation reconnue internationalement. Les six établissements ont ouvert en juillet 2017, suite au vote par leurs instances, un processus de structuration et d’intégration progressif, permettant de se doter d’une stratégie collective à l’échelle du site rennais et decompétences communes. Ils visent la création d’un EPSCP (établissement public à caractère scientifique, culturel et professionnel) pour janvier 2019.
Thématique(s)
Partenariats
Contact
François Berthet | Université de Rennes 1

Mise à jour le 20 octobre 2017