Partager cette page :

Rima HARASTANI, boursière de l’Agence universitaire de la francophonie

Inscrite en master 2 Informatique et télécommunications.

Établissement d’origine : Université d’Alep, Faculté de Génie Mécanique (Syrie).

Pourquoi avez-vous choisi de venir en France pour préparer votre master en informatique ?
Après avoir obtenu mon diplôme en informatique, je savais que je voulais poursuivre mes études, et pourquoi pas à l'étranger. Mon professeur m'a suggéré d'aller en France. Il existait déjà un accord de coopération entre mon université et l'INSA de Lyon et à l'origine, je pensais aller à Lyon. Finalement, après de nombreux échanges avec mes professeurs, j'ai choisi d'aller à l'ENS Cachan - antenne de Bretagne car j'avais un intérêt marqué pour la programmation. J'ai aussi un ami qui était déjà là.


Que pensez-vous de votre intégration culturelle et universitaire ?
Ça se passe bien, même si je pense qu'il faudra encore un peu de temps.

Quel est votre meilleur ou pire souvenir à ce jour ?
D'une manière générale, je suis assez heureuse ici, donc je pense que j'aurai de bon souvenirs en partant. J'aime voyager et découvrir des villes européennes et j'espère en visiter d'autres pendant les vacances. Pour le moment, je n'ai pas de pire souvenir.

Quel est l'obstacle le plus difficile que ayez eu à surmonter depuis ton arrivée ?
Mes modestes connaissances en français...

Que comptez-vous faire l'an prochain ?
Oh, je n'en sais rien. Tout dépend de ce qui va se passer dans les mois à venir. Je pourrai aussi bien continuer mes études ou bien rentrer à la maison pour travailler.
Thématique(s)
International

Mise à jour le 14 août 2015