Partager cette page :

Léa Gottsmann

Doctorante en Sciences du sport | Université Clermont Auvergne - Labotatoire ACTé

"Professionnellement, ce cursus permet d’ouvrir plusieurs portes et nous laisse le choix dans nos futures carrières. Il permet d’avoir une formation de qualité pour passer les concours de l’enseignement, ainsi que pour développer des compétences dans le domaine de la recherche."

LéaGottsmann_vignette.jpg

LéaGottsmann_vignette.jpg

Quelle est votre profession ?
Je suis actuellement doctorante en sciences du sport à l’Université Clermont Auvergne, dans le laboratoire ACTé. Je travaille sur l’analyse de l’activité des élèves en éducation physique et sportive.

Pouvez-vous décrire votre parcours ?
J’ai passé un bac S en région parisienne, puis je suis allée en STAPS à l’Université Paris Descartes. J’ai passé le concours pour rentrer à l’ENS Rennes lors de ma 2e année de STAPS.

Pendant l’ENS, j’ai suivi la formation classique, j’ai obtenu l’agrégation en 3e année, et j’ai poursuivi en thèse à la suite de la formation. Après l’ENS, je prendrai mon poste d’enseignante dans le secondaire, et peut être que dans quelques années, je postulerai sur des postes dans l’enseignement supérieur.


En quoi ce cursus a-t-il été révélateur ?
Professionnellement, ce cursus permet d’ouvrir plusieurs portes et nous laisse le choix dans nos futures carrières. Il permet d’avoir une formation de qualité pour passer les concours de l’enseignement, ainsi que pour développer des compétences dans le domaine de la recherche.

Personnellement, il permet de mieux se connaître (ses points forts et faibles, ses limites, sa capacité de travail), de travailler dans des conditions idéales (rémunération, cadre de vie, vie associative) et de construire des liens forts avec les autres élèves.

Thématique(s)
Débouchés

Mise à jour le 23 février 2018